Le Keiko Gi 

Les japonais disent Keiko Gi qui signifie littéralement "vêtement de travail", et tenue que l'on porte sur les tatamis et non kimono ! Un kimono est un vêtement luxueux, souvent en soie et brodé porté lors des fêtes, des cérémonies et des sorties en tenue traditionnelle. 


Les zōri (草履) sont des sandales japonaises.

Elles sont formées d'une semelle plate et de deux lanières rondes passant entre le gros orteil et le second orteil, puis se séparant pour s'arrimer sur le côté de la semelle aux trois quarts de sa longueur. Les zōri sont souvent portées avec des chaussettes séparant le gros orteil des autres orteils, les tabi.

 

 


Le hakama () est un pantalon large plissé (sept plis, cinq devant et deux derrière), muni d'un dosseret rigide (koshi ita). Il était traditionnellement porté par les nobles du Japon médiéval, et notamment les samouraïs. Il prit sa forme actuelle durant la période Edo.

Femmes comme hommes pouvaient porter le hakama.

Le mot vient du mot «Hakamo», ont le retrouve dans les annales historiques rédigées en 720 «Nihonshki».Le Hakama a évolué aux cours des époques, il était à l’origine, un moyen de protection des jambes des cavaliers contre les arbustes et autres. Puis les samouraï sont descendus de cheval, mais ont persisté à porter ce vêtement comme signe distinctif. Il y avait plusieurs sortes de Hakama plus ou moins longs.

( le Hakama se porte à partir du 3ème Kyu pour les enfants et du 2ème Kyu pour les adultes)